Nouvelle exigence, NOUVELLE SOLUTION

Problèmes de peau liés au masque

Depuis la crise du Coronavirus, nous portons pour bon nombre d’entre nous le masque au quotidien et avec lui sont apparus de nouveaux problèmes de peau, en effet ce masque qu’il soit jetable ou en tissus provoque de l’acné, des irritations et une asphyxie de la peau.

Mais que ce passe-t-il sous ce masque ?

Le masque est contre notre peau toute la journée parfois, l’air que nous expirons est humide et chaud qui est maintenu par le masque, à cause de cette chaleur constante le film hydrolipidique, qui protège notre peau de la déshydratation et qui maintien la souplesse de notre peau, est altéré. Ce film régit également l’équilibre du pH de la peau qui est normalement aux environs de 5.5 et non de 7 comme on nous le laisse croire. Ces déséquilibres du pH et du film hydrolipidique provoquent un assèchement de la peau avec des irritations, ou un surplus de la bactéries commensales (faisant partie de notre flore cutanée) Propionibacterium Acnes, qui provoque l’ACNE . De plus la chaleur produite par notre expiration maintenue par le masque dilate les pores de la peau et permet une meilleure pénétration des bactéries, et encore une fois bonjour l’acné !

Ensuite certain ont constatés que leur peau est plus grasse depuis le port du masque mais pourquoi ?

Voici une explication simple, notre air expiré est chaud et humide comme expliqué précédemment, ce qui provoque une dégradation de notre film hydrolipidique, ce film est composé de lipides : le sébum et d’eau : la sueur, c’est une émulsion naturelle, notre crème de jour naturelle. Si ce film est altéré l’eau des cellules du derme et de l’épiderme s’évapore ce qui induit une DESHYDRATATION. Face à cette fuite d’eau de nos cellules la peau va se sentir agressée et va produire du sébum pour tenter de reconstituer ce film hydrolipidique pour se protéger, ce sébum est de moins bonne qualité que celui contenu dans notre film hydrolipidique, c’est pour cela que le masque provoque la peau grasse et luisante.

De plus ce masque frotte constamment contre notre peau lorsque nous parlons, ce qui provoque des irritations, des rougeurs, des desquamations. Mais au-delà de cela, de la même façon que la rappe pour les callosités des talons, le frottement du masque sur la peau provoque un épaississement de la couche cornée.

La couche cornée est la partie la plus superficielle de notre peau elle est composée de cornéocytes qui ont pour objectif de desquamer, de tomber, ce sont les « peaux mortes ». Cette couche cornée c’est notre mur de briques, c’est ce qui isole notre peau des agressions extérieures, comme les UV, les infections bactériennes, mais aussi qui empêche elle aussi l’eau de nos cellules de s’évaporer. Avec les frottements du masque, cela provoque une altération de cette couche cornée et va devenir perméable. Mais la peau à encore une fois un moyen de défense contre cette agression, et va enclencher son système de kératinisation, et la couche cornée va s’épaissir.

L’épaississement de cette couche cornée n’est pas sans conséquences pour la peau. En effet lorsque cette couche cornée est épaisse, c’est ce qu’on appelle une hyperkératinisation, la peau est terne, le sébum n’arrive plus à s’écouler par les pores bouchés par ces cellules mortes, ce qui provoque des MICROKYSTES, ou des microenfermements. Ce sont ces petites rugosité, ces petites boules dures que nous sentons au toucher et duquel sort un « ver blanc » lorsqu’on le presse. Ce « ver blanc » est composé d’un mélange de sébum pâteux et de cornéocytes.

Quelles sont les solutions pour remédier à tous ces problèmes ?

Ce qui va être primordial c’est de reconstituer l’équilibre de la flore cutanée et du film hydrolipidique. Il va être nécessaire d’apporter de bons lipides à la peau, similaires à ceux que composent le sébum, ces lipides sont présents dans beaucoup d’huiles végétales (jojoba, macadamia ou d’onagre) et de l’eau grâce à l’acide hyaluronique dans le respect absolu du pH de la peau. L’alliance de ces composants va reconstituer le film hydrolipidique, la déshydratation sera limitée, la peau ne se sentira plus agressée et ne produira plus ce sébum de mauvaise qualité, la peau sera moins grasse, et il y aura moins d’imperfections.

Il sera primordial d’apporter un maximum d’hydratation de manière hebdomadaire à la peau grâce à un masque.

On limite au maximum l’utilisation du maquillage qui aura pour effet d’asphyxier la peau et de boucher les pores sous le masque.

Pour les imperfections existantes, le zinc est votre meilleur allié contre les excès de Propionibacterim Acnes et contre les boutons inflammés.

Afin d’aider l’évacuation du sébum coincé sous la peau sous forme de microkystes, un produit kératolytique pourra aider à éliminer cet excès de cellules mortes, fluidifier le sébum coincé dans les microkystes et permettra d’avoir un grain de peau plus lisse, des pores moins dilatés, un teint plus lumineux.

Des traitements en institut comme la stimulation cellulaire avancée avec le microneedling vous apporterons également une oxygénation de la peau, un grain de peau plus lisse, lumineux et une peau plus saine sans agresser votre épiderme.

Pour plus de conseils n’hésitez pas à consulter un expert de l’épiderme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *